Posts Tagged ‘Dominique Darbois’

Peut-on acheter un livre juste parce qu’il est beau ? OUI #2

17 juillet 2015

DSC05502b

DSC05505b

DSC05507b

DSC05509b

DSC05514b

DSC05516b

DSC05517b

DSC05518b

On trouve de tout dans les brocantes et dépôt-vente. Il y a quelques mois de cela j’avais déniché 3 livres de la collection « Les enfants du monde » publiée par Dominique Darbois chez Fernand Nathan. La semaine dernière j’en ai déniché un quatrième. Avant de croiser leur chemin, je n’avais aucune idée de leur existence. J’ai tout de suite été attiré par la couverture, puis la mise en page intérieure a achevé de me séduire. Cette dernière est en effet très élaborée et mélange photomontages, motifs graphiques et aplats de couleurs.

Les textes et les photos ont été réalisés par Dominique Darbois, mais les maquettes sont dues à Pierre Pothier. La collection comporte 20 titres qui ont été publiés entre 1952 et 1978. D’autres maquettistes ont continué le travail de Pothier (Aline Elmayan, Gloria de Herrera, Claude Maurel, ou J.D. Lortsch), toujours dans le même état d’esprit, ce qui a permis de donner style et unité à cette collection. La mise en page aventureuse, par l’alternance entre photos, photos détourées et éléments colorés, crée un dynamisme et apporte à l’ouvrage un impact ainsi qu’une présence particulière. Le parti pris graphique confère aux livres une dimension esthétique qui se démarque du simple ouvrage photo destiné à des enfants. Il aurait pu en effet se contenter d’être sage pour ne pas déplaire. La collection a remporté un vif succès, ce qui prouve qu’on peut être

Les livres sont vraiment magnifiques et constituent belle découverte. Je ne sais pas si un jour je lirai les textes. Pour l’instant je me contente de les feuilleter. Il ne me reste plus qu’à continuer d’arpenter les brocantes pour trouver les 16 autres.

Les photos de Dominique Darbois ont fait l’objet d’une publication aux (très bonnes) éditions Xavier Barral en 2004. Le livre s’intitule  « Terres d’enfants« , il regroupe la plupart des photos issues des livres « Les enfants du Monde ». Elles y sont présentées dans leur forme d’origine sans être retravaillées par les maquettistes.