La meilleure chanson du monde du jour (2)

Publicités

Étiquettes : ,

12 Réponses to “La meilleure chanson du monde du jour (2)”

  1. Francky 01 Says:

    La meilleur chanson du monde. Mais au juste, quelle est-elle ? Vaste et complexe réponse, riches débats passionnés en perspective !!
    J’aime bien ton titre de post où tu rajoute avec beaucoup de pertinence : « du jour » car si on arrive à arrêter un choix, il sera que très provisoire. Ce choix changera suivant notre humeur, le moment de la journée ou même suivant la période musicale dans laquelle on est. Perso, je traverse régulièrement des périodes, variable en temps, où je bloque carrément sur un style plus particulièrement. Dernièrement, je suis à fond dans le Néo-psychédélisme-Krautrock, notamment du label Sacred Bones avec les derniers Zola Jesus, Moon Duo, Psychic Ills, Religious Knives, Föllakzoid….Et dans ces périodes, des morceaux se démarquent. Mais lors d’une période très Folk, ce seront d’autres, et de même avec l’electronic….

    Tout cela pour dire que je ne serais pas capable de dire le meilleur morceau du monde pour moi. Par contre, je peux donner une liste de morceaux dans les grands genres de musique que j’écoute.
    Mais en même temps, c’est comme avec les top de fin d’année, décennie, etc…c’est un exercice total subjectif et ultra-jubilatoire….mais aussi changeant !!!!

    Vaste débat je disais……A + amigos

    • johancolin Says:

      Difficile question en effet que d’élire la meilleure chanson du monde. C’est à la fois aussi drôle qu’inutile à faire. Et forcement ça change.
      L’autre jour en me repassant « American Beauty », chose que je n’avais pas fait depuis longtemps, ce titre d’ouverture m’a vraiment frappé comme jamais auparavant. En ce moment je me replonge dans pas mal de classiques des années 60/70. Des albums que j’avais délaissé. Je réécoute notamment « After the Gold Rush »,  » Zuma » et « On the Beach » et eux aussi me parle comme jamais auparavant. C’est sans doute à cela qu’on reconnait les grands classiques. Quel pied que de fouiller dans sa collection de vinyles tard le soir et de retrouver l’une de ces pépites, de sortir le disque de sa pochette, de le poser sur la platine et de se laisser envahir par la première note de musique.

      • fred Says:

        Tiens c’est drôle moi aussi je me replonge dans des classiques en cette fin d’année, période où habituellement je suis la tête dans les tops annuels. Mais cette année à été plutôt décevante de mon côté en nouveauté. J’ai l’impression de n’avoir eu aucun coup de cœur, ce qui ne m’étais jamais arrivé auparavant.

        J’espère que le fait de devenir papa ne va pas me faire passer dans la catégorie « vieux con, c’était mieux avant ». Les boules.

        En faisant le ménage sur Itunes hier (en vue de tout balancer sur le nuage, ce que je trouve génial soit dit en passant) j’ai réécouté des vieux classiques que je n’avais pas écouté depuis quelques temps tels que Buffalo Springfield, Captain Beefheart,Les clash, DJ Shadow, Frank Zappa, Gang Of Four, Grandmaster Flash, Joy Division, Les Pixies, Suicide… Bref que du bon.

        Et ça m’a donné envie de replonger dans les listes… des classiques, pour combler mes lacunes musicales.

        Ce billet me donne aussi envie de réécouter les grateful dead que je n’ai plus écoutés depuis des années.

      • johancolin Says:

        Non rassure toi, le syndrome vieux con c’est quand on écoute Journey et Europe en se disant « Ah, ça c’est du rock ! »
        Euh, c’est quoi cette histoire de nuage ?

      • fred Says:

        Le nuage c’est ce qu’on appelle en anglais le cloud computing. En gros tu transfères toutes (ou en partie) les données de ton disques durs vers un serveur distant. L’avantage c’est que tu as accès a toutes des données (photos, vidéos, photos, documents) où que tu sois via ton smartphone, ta tablette ou ton netbook. Il te faut juste un réseau 3g ou du wifi pour rapatrier ce que tu veux sur ton appareil.

        Apple a lancé Itunes Match la semaine dernière en france. Pour 25 Euros par an tu peux envoyer toute ta musique vers Icloud (leur nuage). Du coup toute ta musique est disponible n’importe où via un appareil Apple relié à internet. Du coup sur mon Iphone de 16 Go, j’ai accès à ma musique dans son ensemble, soit plus de 120 Go. Je n’ai plus à choisir ce que je veux mettre comme musique dessus, j’ai accès à tout et tout le temps. La beauté de la chose, c’est que si tu as des vieux MP3 bien pourris qui sont disponibles sur l’App store (le magasin en ligne d’apple) il va te les échanger contre le format vendu par Apple (AAC en 256Kh).

        Bon je me doute bien que sur ton blog de passionnés de vinyles ça doit sembler abscons, mais c’est une vrai révolution je trouve.

        La fin des disques durs et des supports physiques est pour bientôt. On entre dans l’ère des flux informatiques. Fini les vinyles et autres objets d’un autre temps et à nous les cancers du cerveau !

      • johancolin Says:

        Oh, je n’ai rien contre le mp3. C’est un support qui a une très grosse qualité, celle d’être pratique : facile à stocker, transporter, échanger. A partir de ce moment là, le cloud computing me parait avoir du sens. Mais bon ça s’arrête là, jamais de la vie je ne dépenserai un centime pour un mp3. Et ce n’est pas demain la veille que je vais acheter un iphone ou autre smart phone. Je n’ai pas vraiment de rapport affectif avec les objets technologiques. Les vinyles et les livres c’est autre chose.

      • fred Says:

        Oui je connais bien ton point de vue la dessus et je peux le comprendre même si comme tu le sais, je suis moins attaché à l’objet que toi. Ta collection de vinyles est vraiment exceptionnelle. Cela fait des années que tu en achètes petit à petit avec le plaisir de fouiner dans les magasins, les brocantes, internet à la recherche de la perle rare à prix abordable (ou non). C’est un plaisir que je peux comprendre car nous l’avons partagé à une époque au lycée. J’en garde d’ailleurs des bons souvenirs. Et puis de mon côté ce plaisir a disparu avec l’arrivée des MP3. Pour moi l’objet n’avait plus aucun sens. De ton côté c’est différent car tu es attaché à l’objet, au charme que celui-ci dégage. Il y a un côté tactile avec le vinyle que je peux comprendre. Qu’il n’y a pas d’ailleurs avec le CD. Et donc payer pour quelque chose d’immatériel n’a pas de sens de ton côté. Je peux le comprendre.

        D’ailleurs cette question d’immatérialité me rappelle un article que j’ai lu sur un blog, où un mec venait de retrouver au fin fonds de ses affaires un vieux ticket de concert des années 70 d’un grand groupe de rock dont je ne me rappelle plus le nom. Bref un grand moment de nostalgie. Et il se plaignait des billets de concert actuel qui sont de plus en plus dématérialisés (code barre sur Smartphone). Bon moi les billets de concert je le jette car j’ai ai plus aucune utilité après le concert, mais je peux comprendre le plaisir qu’à eu ce mec à retrouve un billet de concert de plus de 30 ans.

        D’ailleurs à y réfléchir je crois que c’était un billet pour Journey. D’ailleurs le mec finissait son article en disant « Ah ça c’était du rock ».

        En ce qui concerne les livres j’adore voir chez les gens des bibliothèques bien remplies. Mais pour des raisons pratiques je lis de plus en plus sur écran tactile. Mais là aussi je comprends que cela manque de charme pour certain.

        Mais je pense que les 2 peuvent cohabiter, on peut aimer l’ancien tout comme le moderne. Le charme de l’ancien et les avantages pratiques du moderne. Partir en vacances à l’autre bout du monde avec toute sa musique et tous ses livres dans sa poche c’est quand même formidable.

        Concernant les smartphone tu y viendras, tout comme les portables, car ils vont devenir de plus en plus indispensables pour des tas de raisons.

        A bientôt !

      • johancolin Says:

        Tiens, pour en revenir aux classements de fin d’année. Après avoir lu celui de Pitchfork je me suis senti très très vieux. Bof. Mais bon, ça vient sûrement de moi, vu que j’écoute de moins de « pop ».

    • fred Says:

      De mon côté je ne me sens pas vieux, mais je suis moins à l’affut des nouveautés qu’avant. Je pense que la plus belle découverte que j’ai fait cette année c’est le label Mississippi Records, grâce à ton blog d’ailleurs.

      • johancolin Says:

        Pour moi aussi, 2011 aura été l’année Mississippi. Il me reste encore un certain nombre de leurs anciens disques à dégoter mais j’ai en ai déjà choppé pas mal. Au fait t’as écouté Life is a problem ?

      • fred Says:

        Non je ne l’ai pas encore écouté.

  2. Francky 01 Says:

    Putain t’as bien raison ! Moi en ce moment, je me plonge dans le krautrock et je découvre mieux ce style : Neu!, Amon DüülII, Harmonia, Emtidi, Can, Cluster, Faust, Guru Guru, Sand, Kraftwerk….Et c’est marrant car pleins de bons skeuds cette année (enfin, pour moi) sont inspiré Kraut’ au niveau batterie métronomique.
    J’ai fait 2 posts récemment sur les derniers Pyramid Food et Föllakzoid où j’ai mis des titres en écoute très néo-Krautrock !!!

    “After the Gold Rush”, ” Zuma” et “On the Beach” sont des grands classiques inusables où l’on découvre toujours quelque chose !!!

    Élire la meilleure chanson du monde ou de faire des listes, top de fin d’année, décennie, etc…sont autant de chose futile mais totalement jubilatoire et rigoureusement indispensable. C’est une manie très « rock culture » !!!

    A + amigos……

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :