Washington Phillips – Denomination Blues (Part One) / Take Your Burden To The Lord And Leave It There (The Great Pop Supplement, 2007)

C’est en discutant, par commentaires interposés,  avec la personne derrière l’excellent blog Les Maîtres Fous, à propos du label Mississippi Records que je me suis souvenu que je possédais ce 45T.

Comment avais-je pu l’oublier alors que chacune des deux chansons qui y sont gravées peut prétendre au titre de plus beau morceau de l’univers!

Washington Phillips n’a enregistré que 18 titres entre 1927 et 1929 mais seuls 16 ont survécus.  Il s’accompagne seul à l’aide d’un instrument mystérieux : le zither.

Les chansons de Washington phillips sont magnifiques. La sonorité étrange du zither leur confère un caractère fantomatique presque irréel. Elles évoquent un âge perdu dans le temps, une fête foraine céleste au ralenti.

Ce qui frappe également c’est la façon dont l’émotion et la ferveur sont omniprésentes à la fois tendues et contenues, prêtes à submerger l’auditeur mais toujours contrôlées avec pudeur par le chanteur. Bob Dylan a dû en prendre bonne note quand il découvrait émerveillé les chanteurs de blues au début des années 60.

Les deux titres du 45T superbement édité par The Great Pop Supplement sont en écoute ci-dessous. Une compilation regroupant  toutes les morceaux enregistrés par Washington Phillips est en écoute sur Deezer.

Étiquettes : , , ,

5 Réponses to “Washington Phillips – Denomination Blues (Part One) / Take Your Burden To The Lord And Leave It There (The Great Pop Supplement, 2007)”

  1. Francky 01 Says:

    Hello.

    « …chacune des deux chansons qui y sont gravées peut prétendre au titre de plus beau morceau de l’univers ! »
    Avec une telle phrase d’accroche, comment ne pas succomber à l’écoute de ces morceaux !
    Ton post sur ce songwriter de blues, avec ces tires perdus, oubliés me rappelle cette formidable B.D de Robert Crumb, « Mister Nostalgia ».
    Il y décrit la vie et l’œuvre de Charley Patton qui, comme Robert Johnson, est déjà tout un mythe en soi.
    Et tout ce mystère rajoute un supplément d’âme à la musique, tel le « Stange Fruit » de Billie Holiday (ou la superbe version de Nina Simone).

    Je ne connaissais pas Washington Phillips. Merci de cette bien belle découverte !!!!

    A +

  2. piero Says:

    En effet bel artiste decouvert sur mississippi rec.

  3. Cee Bjorg Says:

    Washington Phillips c’est de la puissance en barre et la compilation « What Are They Doing in Heaven Today » sur Mississippi est une pure merveille (dans tous les sens du terme).

    • johancolin Says:

      J’aimerais bien mettre la main sur cette compilation mais elle est malheureusement épuisée depuis longtemps et se vend pour assez cher sur ebay ; mais bon on ne sait jamais, l’espoir fait vivre. Je vais peut être me laisser tenter par le CD sur Yazoo, moins cher et avec plus de titres.

  4. piero Says:

    tout merite d’etre ecouté sur mississippi…mais c’est une de leur belles réussites en effet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :