Grachan Moncur III – Some Other Stuff (Blue Note, 1965)

Quand Blue Note s’aventure dans le free jazz, c’est en restant bien loin de la furie et de la fièvre qui caractérise habituellement le genre. Some Other Stuff baigne dans une ambiance bleue et nocturne. Grachan Moncur III et ses musiciens (et quels musiciens! Wayne Shorter, Herbie Hancock, Cecil Mcbee et Anthony Williams) délivrent 4 morceaux tout en grâce et en apesanteur, au fort pouvoir cinématographique.

Gnostic aurait pu être la B.O. d’un film noir et onirique. Le morceau véhicule un sentiment de suspens et exhale un spleen pluvieux et urbain. Il dégage la même tension et le même sens du mystère que les films de Polanski des années 60. Sa beauté abstraite et flottante captive.

Moins aventureux que le morceau précédent, Thandiwa fait lui aussi naître les mêmes images mentales de villes la nuit, de néons réfléchis sur des trottoirs détrempés et d’errance nocturne.

Le tempo de The Twins semble courir après le temps et  insuffle un sentiment d’urgence et d’effervescence qui suggère l’attente et la tension d’une scène capitale d’un film dont le dénouement serait proche.

Nomadic, le dernier morceau de l’album, est en grande partie un solo de batterie de Tony Williams durant lequel les autres musiciens n’interviennent qu’avec parcimonie. Tout en finesse et d’une très grande inventivité, il évolue même à certains moments vers des territoires nettement plus expérimentaux dont l’ambiance aquatique et énigmatique n’est pas sans rappeler l’album Tacet de Jean Guérin.

Grachan Moncur III et ses musiciens font ici preuve d’une sensibilité impressionniste et accouchent  d’une musique à l’élégance suspendue. Some Other Stuff est un disque d’une délicatesse confondante, tout entier imprégné d’une lumière lunaire à la beauté magnétique.

Publicités

Étiquettes : , , , ,

2 Réponses to “Grachan Moncur III – Some Other Stuff (Blue Note, 1965)”

  1. Francky 01 Says:

    Hello.

    J’aime bien me balader pour découvrir les archives de ton blog : tes choix, tes analyses, tes écrits au style et à la plume virtuose, tout me plait ici.
    Bref, revenons à ce pourquoi de mon commentaire.

    Je ne connaissais pas ni « Some Other Stuff », ni Grachan Moncur III. Mais à voir son band, la classe. Que du lourd !!!
    Herbie Hancock,je suis extrêmement fan de sa période 70 où il explore toutes sortes de claviers analogiques et électriques (Fender Rhodes, orgue Hammond, Wurlitzer, Moog… )

    Wayne Shorter, aussi discipline de Miles, est un des pilier de Weather Report, groupe jazz rock que j’aime bien.

    Cecil Mcbee a quand même été le piano de Coltrane dans sa période mystique (chez Impulse). Je l’ai vu au jazz à Viennes en 2002 ou 2003 pour un concert hommage à Trane justement. Quel classe.

    Tony Williams : quel furie, un batteur exceptionnel. Même Miles était impressionné par son jeu quand il l’avait engagé, alors âgée d’à peine 18 ans. Et quel parcourt, il a accompagné les plus grands…

    Il faut vraiment que j’écoute « Some Other Stuff » !!!

    A + +

    • johancolin Says:

      Je ne connaissais pas non plus Grachan Moncur III. J’ai tenté ma chance car le CD était en promo, sa pochette est belle, les musiciens sont exceptionnels et Blue Note est une valeur sûre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :