Bill Orcutt – A New Way to Pay Old Debts (Palilalia, 2009)

 

Jack Rose est mort, vive Jack Rose. Quand j’ai entendu les premières notes du nouvel album de Bill Orcutt , ‘A New Way to Pay Old Debts’, j’ai immédiatement pensé au 45T sorti par Jack Rose sur le label Tequila Sunrise. Bill Orcutt est l’ancien guitariste de Harry Pussy, groupe que je n’ai jamais réussi à écouter, leur musique restant du bruit pour moi. En découvrant le disque de Bill Orcutt, je me suis dit qu’il s’agissait de l’album que je rêvais que Jack Rose fasse mais qu’il ne fera malheureusement jamais. J’attendais cet album depuis des années. Non pas que je connaissais Bill Orcutt ou je savais ni ne me souciais qu’il menait une carrière solo, mais parce que je rêvais qu’un tel album existe (ou du moins que j’en ai connaissance). Tout a commencé quand j’ai découvert Derek Bailey. Je n’ai jamais réussi à écouter sa musique mais je voulais désespérément l’aimer. Bien qu’elle reste incompréhensible pour moi, je sais qu’elle recèle un univers sans limites, d’une liberté totale où il doit être merveilleux de s’aventurer. Je suis resté à l’entrée du royaume de Bailey frustré et déçu et ‘A New Way to Pay Old Debts’ est apparu m’accueillent les bras ouverts et me gratifiant ainsi les plaisirs auxquels j’aspirais.

Je jubilais à l’idée de découvrir ‘A New Way to Pay old Debts’ dans son intégralité mais l’excitation a été de courte durée car j’ai appris que l’album était déjà épuisé et introuvable. Plus une seule copie en vente, pas même sur ebay. Heureusement pour moi, le label a eu la bonne idée de le rééditer. Je l’ai reçu il y a quelque jours et c’est une bombe atomique. Une successions de déflagrations sonores non stop. Une décharge d’énergie brute du début à la fin de chaque faces du vinyle. Pourquoi je ne peux pas écouter Derek bailey alors que je saute partout en écoutant cet album est un mystère. Oreilles sensibles s’abstenir. Bill Orcutt joue comme un malade sur une guitare à l’accordage assez particulier. Les cordes frisent et les notes explosent libérant une énergie inouïe qui vous scotche au plafond.La puissance primitive du blues originel est ici poussée à son paroxysme. L’instrument est au bord de l’agonie mais l’on devine sous le déluge de « fausses » notes une technique et une maîtrise indéniable.

Ce disque sorti de nulle part et réalisé par un musicien dont je déteste le groupe a été un véritable choc. Je vais désormais suis Bill Orcutt de très près et guetter sur ebay le 45T  qu’il a sorti quelque mois avant cet album.

Ci-dessous, une improvisation mise en ligne sur le site de Palilalia le label de Bill Orcutt, ainsi qu’un extrait de l’album.

 

Bill Orcutt, A New Way to Pay Old Debts, Palilalia, 2009. Première édition 500 exemplaires. 2ème édition 500 exemplaires. En vinyle uniquement.

Publicités

Étiquettes : , , , , , ,

4 Réponses to “Bill Orcutt – A New Way to Pay Old Debts (Palilalia, 2009)”

  1. Fred Says:

    Superbe album. Vraiment.

    C’est l’occasion pour moi de me lancer dans le free folk.

    Sinon Harry Pussy me fait penser au groupe japonais hardcore dont je ne me rappelle plus le nom, avec sur la pochette d’un de leur album le dessin de 4 mecs à la queue leuleu vomissants et déféquants . Un truc comme hero heri gegege. On en a déjà discuté ensemble.

    En ce qui concerne le groupe Girls, je trouve ça sympa, mais c’est loin d’être l’album de l’année. J’avais lu une critique il y a quelque temps les comparant aux beach boys sous acide ce qui avait attiré ma curiosité. J’ai du mal à comprendre. Pour moi c’est comme les fleet foxes : gentillet, agréable à écouter, mais de là à crier au génie…

    Honnêtement le grizzly bear est 100 fois mieux.

    Sinon j’ai du mal à t’envoyer des mails. As-tu reçu celui que je t’ai envoyé la semaine dernière (en réponse à ton mail ?). J’ai voulu t’en envoyer un cet après midi pour savoir si tu étais intéressé par la route du rock cet hiver car il y a une jolie programmation mais il m’est revenu.

    • johancolin Says:

      Salut. Pour tout dire je suis assez surpris que tu aimes. C’est vraiment un album assez hardcore pour commencer. Mais bon les années que tu as passé à écouter du free jazz aident sûrement. C’est une bombe en tout cas.

      Oui Harry Pussy a quelque similitudes avec Gerogerigegege. Le bruit je pense… Je ne suis vraiment pas fan. C’est drôle 30 secondes mais après ça devient pénible. Le fait que la musique de Bill Orcutt prenne racine dans ce genre de rock furieux n’est pas si étonnant mais je préfère de loin ce qu’il fait maintenant. Son album sonne vraiment comme un aboutissement. On sent qu’il s’est créer un langage très personnel et que cela est le résultat d’un travail de longue haleine.

      En ce qui concerne Girls (J’ai un article en préparation, mais il n’est toujours pas fini), je ne pense pas qu’il s’agisse de l’album de l’année non plus, mais juste d’un très bon album (un de mes préféré en tout cas). A vrais dire je le vois plus comme une collection de bonnes chansons que comme un album. Les singles marchent très bien en temps que tels et sont vraiment très bons. Leur musique est simple et procure un authentique plaisir pop. Elle fourmille de trouvailles qui ne sautent pas vraiment aux oreilles de prime abords. En ce qui concerne la référence aux Beach Boys disons que je ne vois pas trop. Ce n’ai sûrement pas la meilleure manière d’aborder l’album. Je m’arrête là, j’en garde un peu pour ma critique de l’album.
      En ce qui concerne Fleet Foxes, je pense qu’il s’agit aussi d’un très bon album, après est ce que c’est un chef d’œuvre, je ne le pense pas. Mais c’est le genre de truc que seul le temps peut dire.

      J’ai réécouté les singles de Grizzly Bear et ils sont vraiment géniaux. Les meilleurs de cette année avec ceux de Girls. Il faut vraiment que j’écoute l’album.

      Je ne sais plus si j’ai reçu ton mail. Il parlait de quoi ? En effet le Route du Rock a une belle programmation. Ca me tente bien, d’autant plus que je serai au chômage en février. J’aurai donc le temps.

  2. khyro Says:

    Merde…en vinyle seulement…faut vraiment que je m’y mette. Il faut que je trouve ça.

    Content de découvrir ton blog!

    • johancolin Says:

      Oui y’a pas mal de choses qui ne sortent qu’en vinyle ces temps-ci. J’ai la chance d’être tombé dedans assez jeune. Y’as pas à dire un vinyle a quand même plus de gueule qu’un CD, surtout quand il s’agit des pochettes incroyables faites par certains labels comme Time Lag, sur lequel tu as fait un article je crois.
      J’ai découvert ton blog avec l’article sur le décès de Jack Rose. Triste nouvelle. Il semblerait qu’on partage un certain nombre de goûts musicaux. Tu as pas mal de longueur d’avance sur moi en ce qui concerne les chroniques de disques. Tu en as déjà publié un certain nombre que j’aimerais faire dans un futur proche. J’ai juste donné un coup d’œil assez rapide à ton blog, mais je compte le lire plus attentivement les semaines qui vont venir.
      PS : j’ai mis ton blog en lien dans le mien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :