Lau Nau – Kuutarha (Locust, 2005) / Nukkuu (Locust, 2008)

Derrière Lau Nau se cache le jolie minois de Lau Naukkarinen une finlandaise de 29 ans. Membre active de la scène free folk finlandaise depuis des années, elle a notamment collaboré avec Avarus, Anaksimandros, Kemialliset Ystävät, Päivänsäde et Es.  En deux albums, sortis sur Locust, elle s’est tissé un univers poétique né des paysages sauvages de sa Finlande natale. Sa musique tient du bricolage, de l’assemblage de fleur, de fragiles brindilles, d’objets trouvés, de rubans colorés et de bouts de ficelle. Elle est un attrape rêve. Elle fait irrémédiablement penser à des comptines pour enfants chantées doucement au coin du feu depuis des temps ancestraux. Chacune de ses chansons pourrait avoir été écrite il y a des milliers d’années de cela, dans une langue aujourd’hui disparue dont le sens échappe mais dont les mots portent toujours en eux la douceur et la chaleur qui les ont vu naître.  Chacune de ses graciles mélodies véhicule sa part de mystère. Elles ont la beauté et la pureté de pétales de fleurs posés sur la neige, le poids du silence et l’épaisseur d’une forêt millénaire.

Les berceuses enchantées de Lau Nau ont une portée universelle. Elles sont chargées de l’âpreté et la rudesse d’une nature sauvage, d’une insondable tristesse et d’une joie simple. La musique de lau Nau est féminine. Elle est la caresse d’une amante, l’amour d’une mère, la douceur d’une grand-mère.

J’ai rapidement succombé aux charmes de Lau Nau.  Il s’agit d’un de mes principaux coups de cœur de ces dernières années. J’ai la sensation d’avoir trouvé un trésor, d’avoir déniché quelque chose de merveilleux. Je tenais simplement à en parler, je ne voulais pas garder ça pour moi.

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

3 Réponses to “Lau Nau – Kuutarha (Locust, 2005) / Nukkuu (Locust, 2008)”

  1. Fred Says:

    Je viens de prendre ses 2 albums sur l’oiseau bleu. Effectivement c’est très sympa. Belle découverte.

  2. khyro Says:

    «Kuutarha» sur Locust est un splendide album.

    Faut aussi aller découvrir le disque de son collaborateur Pekko Kappi «Jos ken pahoin uneksii», un de mes disques préférés de la scène free folk finlandaise.

    http://www.pekkokappi.com

    • johancolin Says:

      Merci du conseil. Je suis en train d’écouter les titres disponibles sur son myspace et j’aime beaucoup. Je viens en plus de voir qu’il va sortir un album sur Singing Knives Records. J’ai hâte de pouvoir écouter celui-là. Je trouve ce label vraiment très intéressant même si certains albums sont quand même un peu ‘hardcore’ pour moi. J’avais adoré celui de Stephanie Hadowski. Faudra d’ailleurs que je publie un truc sur son EP qui m’évoque les grandes heures de gloire du folk anglais période Anne Briggs / Shirley Collins.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :