Shirley Collins – Rééditions sur Bo’weavil recordings

false-true-lovers2

the-sweet-primeroses1

the-power-of-true-love-knot1

– False True Lovers, 1960
– The sweet Primeroses, 1967
– The Power of the True Love Knot, 1968

Autre figure emblématique du folk revival anglais des années 60, Shirley Collins a elle aussi contribué à maintenir et moderniser la tradition folk anglaise. Accompagnée de sa soeur Dolly, a l’orgue portable, elle joue de la guitare ainsi que du banjo et chante a capella sur quelques titres. Les accompagnements sont toujours simples et mettent merveilleusement en valeur la voix de Shirley . Ils sont la plupart du temps composés par Shirley et Dolly et viennent habiller les chansons traditionnelles. C’est sur l’album The Power of the True Love Knot qu’ils sont les plus riches. On peut en effet y entendre en plus de la guitare, du banjo et de l’orgue, un violoncelle, des flûtes et quelques timides percussions. Cette diversité s’explique par la présence de Robin Williamson (Incredible String Band) et Bram Martin (qui a joué du violoncelle sur le Eleanor Rigby des Beatles). On ne peut que s’émerveiller devant tant de pureté et de beauté.

Je vous laisse en juger par vous-même :

Advertisements

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :