Anne Briggs – The complete Topic recordings

anne-briggs

Cette compilation regroupe tous les enregistrements réalisés par Anne Briggs pour le label Topic (pierre angulaire du folk britannique) ; c’est à dire les titres parus sur la compilation The Iron Muse (1963), son premier EP The hazards of love (1964), les morceaux de la compilation the Bird in the Bush et son premier album Anne Briggs (1971).

Que trouve-t-on sur cet album, me demanderez-vous, si le nom de Anne Briggs ne vous évoque rien ? Et bien, principalement une jeune femme qui chante des chansons folkloriques anglaises a capella (elle est accompagnée à la guitare sur quelques rares morceaux ). Oui, je sais, à priori cela ne donne pas très envie. Il y a de cela quelques mois, je serais totalement passé à côté de ce disque. Je n’aurais pu y entrer, il aurait été trop brut et âpre, pas assez de guitares et d’ornementations, pas assez de points de repères, le terrain aurait été trop inconnu, trop inconfortable. La musique est un long voyage. On se forge ses goûts au fur et à mesure. Cela prend du temps pour apprécier certaines formes de musiques. Il faut parfois passer par des étapes intermédiaires, construire petit à petit sa culture musicale pour ouvrir son horizon.

Pour moi cela aura été la découverte de groupes tels que the Incredible string Band, Fairport convention, Steeleye Span, ou d’artistes comme Nick Drake, Vashti Bunyan ou Richard Thompson (la liste est loin d’être exhaustive et je continue de découvrir leurs albums, que je suis loin de tous connaître), enfin bref la scène folk/rock anglaise des années 60 et 70, injustement méconnue par rapport à se cousine américaine (Dylan, Jefferson airplane, Neil Young…). Grâce à ces artistes je me suis familiarisé avec les mélodies et rythmes folk anglais. Ensuite, l’année qui s’est écoulée aura été l’occasion de découvrir de nombreux groupes de folk expérimentale ou free folk ou freak folk, comme cela vous plait de dénommer ce « genre » de musique aux contours plus que flous. De Kemialliset ystävaät et No Neck Blues Band j’aurais appris les sons acoustiques nasillards, âpres et arides (qui peuvent également se rapprocher à mes oreilles de ceux générés par des instruments traditionnels issues de cultures étrangères) ; ceux qui déchirent un peu les tympans et vont à l’encontre des accords et notes auquel nous sommes tous habitués.

Cela m’est arrivé d’entrer en contact avec différentes musiques traditionnelles (on va dire occidentales, pour réduire un peu le propos), par l’intermédiaire d’amis, de reportages télé, ou de la radio (j’habite en Bretagne). C’est en me disant qu’il y avait des ressemblances dans les manières de chanter les répertoires traditionnels et folkloriques, une voix « rude » et « âpre », que je me suis rendu compte qu’en fait, il y a aussi une façon et un « son » pour chanter du rock ou de la pop, une manière à laquelle nous sommes habitués et qui nous semble « normale ». Ce n’est pas tant que les interprètes de musiques traditionnelles chantent tous d’une manière qui peut sembler similaire, que les chanteuses et chanteurs de musiques modernes chantent tous et toutes de façon homogène. Je me plais à penser que les conditions de vies plus rudes d’autrefois, ont engendrer un son plus rêche et que notre société plus aseptisée se chante mieux d’une voix sucrée et chaude (il est bien évident qu’il s’agît là d’une théorie assez fumeuse et bien grossière qui s’effondre dès que l’on évoque les chanteuses de jazz aux voix de velours et aux vies tragiques).

Enfin tout cela pour dire que la voix de Anne Briggs peut de prime abord rebuter si l’on n’ est pas habitué à ce type de voix. Et pourtant, il s’agit bien là d’une voix magnifique. Une voix pure, une des plus belle qu’il m’ait été donné d’entendre. Oubliez les « chanteuses à voix » qui sur jouent et beuglent leur soupe dans nos téléviseurs et nos radios. Anne Briggs chante d’une façon humble et lumineuse. Tout ici est affaire de finesse. On sent un infini respect de la part de la chanteuse envers les chansons qu’elles interprète. Elle met sa voix au service des chansons et non l’inverse. Cette dernière semble venir du fond des âges, évoque les couleurs de la terre, le bruissement des feuilles, l’eau de la rivière qui s’écoule inexorablement (oui cela sonne un peu cliché, je le sais). Il s’en dégagement, un sentiment de plénitude mais aussi de tristesse sans âge, la somme de toutes les vies qu’évoquent ces chansons. On devine les histoires tragiques et simples, à la portée universelle. Des histoires d’Hommes, face à leur vie, aux drames et joies du quotidien, des vignettes de la condition humaine.

Ce disque est sublime et bouleversant, plus je l’écoute et plus il me chamboule. C’est un sentiment étrange que d’imaginer cette musique émanant des cette jeune femme de 20 ans qui sur la pochette de l’album à l’air si fragile et sauvage. Anne Briggs est un personnage essentiel de la scène folk anglaise. Elle enregistra peu, elle n’aimait pas le son de sa voix, juste deux autres albums en dehors de cette compilation, dont son dernier en 1973, qui ne sera réalisé qu’en 1997, et puis elle se retira définitivement de la scène musicale. Elle influencera cependant la quasi totalité des chanteuses de sa génération et de celles qui suivront.

Cette musique est essentielle. Promettez- moi d’y jeter une oreille et d’y revenir de temps en temps si la première écoute ne vous convainc pas. Vos efforts seront plus que largement récompensés.

Quelques titres disponibles sous youtube :

Il existe une réédition CD intitulée A Collection, plus facile a trouver que l’édition vinyle illustrée ci-dessus (éditée à 500 exemplaires par Bo’weavil recoding). Vous la trouverez entre autres ici : http://www.amazon.fr/Collection-Anne-Briggs/dp/B00000J80K/ref=sr_1_3?ie=UTF8&s=music&qid=1239413155&sr=1-3

Publicités

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :